St-Jean-sur-Richelieu (450) 348-7887 info@actisport.ca
Marieville (450) 708-2911 marieville@actisport.ca

L'épine de Lenoir

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une douleur au talon. La majorité du temps, cette douleur apparaît au moment où l’on ne s’y attend le moins. On ne se souvient pas avoir tombé ni avoir eu d’événement précis où la douleur est apparue. Par contre, elle peut être la conséquence d’une simple torsion de la cheville dans le passé qui gêne la mobilité globale du pied ou d’un blocage au bassin qui demande à notre pied un plus grand effort pour nous propulser lorsque l’on marche.

Il peut alors s’agir d’une fascite plantaire où il y a irritation du fascia s’attachant sur le calcanéum. Si une traction excessive et répétée du fascia sur l’os du talon se produit, ce fascia aura tendance à s’ossifier, ce qui entraînera un dépôt graduel de calcium et formera un éperon osseux que l’on nommera : épine de Lenoir.

L’épine de Lenoir se fera ressentir surtout le matin ou lors des premiers pas après une période assise, elle peut être visualisée sur une radiographie et est fréquente chez les patients souffrant de douleur au talon. Cependant, plusieurs études indiquent qu’il est également fréquent de retrouver une épine de Lenoir chez une grande proportion de la population générale ne souffrant d’aucune douleur. Donc la présence d’une épine de Lenoir n’est pas nécessairement synonyme de douleur.

Il faut également retenir que la présence ou non d’une épine de Lenoir sur le calcanéum ne modifie en rien l’importance d’une évaluation minutieuse en physiothérapie. Celle-ci nous permettra d’identifier la mobilité de tous les os du pied et même du genou et du bassin et est essentiel pour relever une raideur articulaire qui peut entretenir l’irritation du fascia et des tissus environnants.

[divider]

Julie Bélanger, Physiothérapeute et Ostéopathe