Services aux assureurs

Quand et comment référer nos services

Pour vos dossiers de Troubles mentaux courants et de Survivants au cancer qui n’avancent pas à la vitesse souhaitée, c’est le moment de penser à notre équipe et à son Programme de Retour Thérapeutique au Travail.

Contactez notre coordonnatrice clinique, Caroline Lefebvre, ergothérapeute.  Lors de cet entretien, il vous sera possible de communiquer le mandat que vous souhaitez nous transmettre. Soyez assuré de bénéficier d’une prise en charge entière et efficace, adaptée à vos besoins et à ceux de votre client.

Programmes de Retour Thérapeutique au Travail offerts à la Clinique Acti-Sport

Troubles mentaux courants

Le Programme de Retour Thérapeutique au Travail pour les troubles mentaux courants (RTT-TMC) offert à la clinique Actisport permet d’évaluer et d’intervenir sur les facteurs les plus susceptibles de compromettre la santé des travailleurs présentant un trouble mental courant (dépression, troubles anxieux), le retour au travail et le maintien en emploi. Le programme comprend principalement des interventions en ergothérapie tout en étant complémentaire à d’autres types d’interventions (psychologie, kinésiologie, physiothérapie).

ÉVALUATION

L’Outil d’Identification de la Situation de handicap au Travail – Troubles mentaux courants (OISHT- TMC)1-2 est utilisé lors de l’évaluation à travers une entrevue semi-dirigée pour déterminer les indicateurs socio-démographiques, cliniques, administratifs et occupationnels les plus problématiques dans la situation du travailleur référé. Cet outil est basé sur les plus récentes données probantes et une formation est nécessaire pour son utilisation.

L’évaluation des obstacles perçus au retour au travail et du sentiment d’efficacité pour les surmonter sera complétée à l’aide de l’outil ORTESES3.

L’évaluation prévoit généralement d’une à deux rencontres individuelles avec l’ergothérapeute.

INTERVENTION 

Suite à l’évaluation, un plan d’action sera établi selon les indicateurs les plus prioritaires et susceptibles de retarder l’amélioration de la condition de santé du travailleur et la reprise d’une vie professionnelle active. Ce plan d’action sera acheminé au référent. Le programme de retour thérapeutique au travail comprend plusieurs composantes et objectifs qui viseront la mise en place d’actions concertées entre les partenaires et le travailleur, l’amélioration des capacités du travailleur, la réduction des obstacles identifiés dans l’environnement de travail, la consolidation des acquis du travailleur dans son milieu de travail. Diverses modalités seront utilisées dans le cadre de cette étape de préparation au retour thérapeutique au travail, par exemple des interventions éducatives sur la gestion de stress et la résolution de problème, les habitudes de vie (sommeil et activité physique), la communication affirmative, l’exposition à des activités favorisant l’amélioration des capacités physiques et cognitives.

Les interventions de l’ergothérapeute cibleront également les craintes et obstacles identifiés dans le questionnaire ORTESES (appréhension d’une rechute, difficultés cognitives, exigences du poste de travail etc…). Ainsi, l’ergothérapeute et le client, en collaboration avec les autres partenaires, tenteront d’élaborer des pistes de solution pour diminuer ces obstacles et assurer le retour en emploi durable et en santé.

Accompagnement et suivi du programme de RTT- TMC:

Dans le cadre de ce programme, l’exposition et l’entraînement en milieu réel de travail et le maintien en emploi se veulent des objectifs centraux. La contribution de l’ergothérapeute dans le processus de reprise du travail permet d’optimiser l’efficacité du programme.

En effet, de par sa formation et sa vision de la personne humaine, l’ergothérapeute est en mesure d’évaluer globalement le travailleur, les exigences de son travail et les facteurs environnementaux et ainsi déterminer la marge de manœuvre suffisante pour le retour au travail.

La durée du programme peut varier de 6 à 16 semaines à une fréquence moyenne d’une fois par semaine.

Références :

  1. OISHT: Durand, M. J., Corbiere, M., Coutu, M. F., St-Arnaud, L., & Charpentier, N. (2010). Les facteurs reliés aux absences prolongées du travail en raison d'un trouble mental transitoire: Développement d'un outil de mesure (pp. 47 pages): IRSST.
  2. Programme de RTT- TMC: Marois, E (2016). Évaluer et favoriser le retour au travail des personnes absentes en raison de troubles mentaux courants. Programme de formation continue, Ordre des Ergothérapeutes du Québec (7 décembre 2106).
  3. ORTESES : Corbière, Negrini, St-Arnaud, Briand, Fassier, Loisel, &Lachance (2016); ORTESES-TMC, adaptation du questionnaire Barriers to Employment and Coping Efficacy Scale (BECES) (Corbière, Mercier, & Lesage, 2004)

Pour toutes informations relatives à ce programme, n’hésitez pas à contacter Caroline Lefebvre, ergothérapeute au : 450 348-7887 ou clefebvre@actisport.ca

Survivants au cancer

Grâce aux progrès continuels en matière de prévention, de dépistage et de traitement, le nombre de survivants au cancer est en augmentation constante et continuera d’augmenter dans les années à venir.

Toutefois, survivre au cancer implique pour plusieurs personnes des répercussions sur les plans physique, cognitif et émotionnel. Ces conséquences peuvent compromettre le retour aux occupations habituelles, que ce soit les activités domestiques, les loisirs, les activités sociales et le travail.

LERGOTHÉRAPIE PEUT AIDER les personnes souffrant de fatigue persistante, de trouble de sommeil, d’anxiété, de douleurs, de troubles de sensibilité occasionnés par les traitements reçus pour traiter leur cancer et souhaitant réintégrer le marché du travail.

Le Programme de Retour Thérapeutique au Travail pour les personnes ayant survécu au cancer offert à la clinique Acti-Sport permet d’évaluer et d’intervenir sur les facteurs les plus susceptibles de compromettre le retour au travail et le maintien en emploi. Le programme comprend principalement des interventions en ergothérapie tout en étant complémentaire à d’autres types d’interventions (psychologie, kinésiologie, physiothérapie, ostéopathie, massothérapie, acupuncture).

ÉVALUATION

L’évaluation prévoit généralement d’une à deux rencontres individuelles avec l’ergothérapeute. Lors de l’évaluation, divers outils d’évaluation permettront de préciser les impacts fonctionnels et les effets néfastes laissés par les traitements (fatigue, diminution des fonctions cognitives, insomnie, etc…). Un plan d’intervention sera alors élaboré et fourni au référent pour préciser les besoins du clients en lien avec l’objectif de retour au travail.

INTERVENTION 

Selon les résultats de l’évaluation, l’ergothérapeute mettra en place des outils concrets à explorer avec le client pour adresser les difficultés fonctionnelles. Par exemple :

    • Expérimenter des techniques de conservation de l’énergie, gestion de la fatigue, de la douleur et/ou de l’anxiété (exercices respiratoires, techniques de relaxation, méditation, organisation de la routine d’activités, bilan énergétique);
    • Adapter ou modifier les activités problématiques et/ou l’environnement (domicile, milieu de travail)
    • Accompagner et guider la reprise d’activité physique adaptée selon les capacités;
    • Améliorer le sommeil en travaillant sur l’hygiène et la routine de sommeil;
    • Guider, préparer et accompagner la personne désirant retourner sur le marché du travail : préparation des capacités physiques et cognitives, recherche de solutions en lien avec les craintes associés au retour au travail, etc...;
    • Coordonner le travail interdisciplinaire avec les autres intervenants, au besoin.

Accompagnement et suivi du programme de retour thérapeutique au travail

Dans le cadre de ce programme, l’exposition et l’entraînement en milieu réel de travail et le maintien en emploi se veulent des objectifs centraux. La contribution de l’ergothérapeute dans le processus de reprise du travail permet d’optimiser l’efficacité du programme.

En effet, de par sa formation et sa vision de la personne humaine, l’ergothérapeute est en mesure d’évaluer globalement le travailleur, les exigences de son travail et les facteurs environnementaux et ainsi déterminer la marge de manœuvre suffisante pour le retour au travail.

La durée du programme peut varier de 6 à 16 semaines à une fréquence moyenne d’une fois par semaine.

Pour toutes informations relatives à ce programme, n’hésitez pas à contacter Caroline Lefebvre, ergothérapeute au 450 348-7887 ou clefebvre@actisport.ca